D’où nous vient cette idée?

Réponse à quelles problématiques rencontrée et contexte

■ Une réponse concrète complémentaire à des besoins locaux, déjà identifiés dans la projet de la maison de santé pluri -professionnelle et constatés par les intervenants à domicile (infirmiers (res) et auxiliaires de vie, aide à domicile ….)

■ Une réponse à une « zone blanche » de services

La « maison de vie en Cèze » se situe sur ce territoire, dépourvu de structure d’accueil de jour.

Des offres d’établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes couvrent la zone. Les offres de services à domicile permettent aux personnes d’accéder aux aides ménagères et auxiliaires de vie et de rester à domicile.

■ Dans le diagnostic partagé, présenté lors de l’installation de la conférence départementale des financeurs du 20 juin 2016, les éléments de synthèse repèrent notamment : schéma récapitulatif

□ La population des 60 ans et plus représente 250 000 personnes âgées à l’échelle du Gard

□ Elle se concentre dans le Nord-Ouest du département, où vivent notamment plus du tiers des bénéficiaires de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie à domicile ;

□ 35% des personnes âgées se sentent régulièrement isolées contre 25% au niveau national ;

□Plus de 2000 d’entre elles n’ont pas de médecin traitant.

Le nombre de personnes atteintes par les maladies neurodégénératives est en progression, en particulier pour les pathologies affectant les fonctions cognitives.

Au premier rang, la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées touchent plus de 850 000 personnes en France.

La maladie de Parkinson et la sclérose en plaques affectent quant à elles respectivement 150 000 et 80 000 personnes.

Positionnement

Un autre type de réponse est ici envisagée et expérimentée… …individualisée, respectueuse des besoins, des attentes

…répondant aux axes de prévention souhaités

…dans un cadre de vie adapté, serein, ouvert

…à l’aide d’actions de prévention autour des 5 sens